Abaque solivage : calcul, exemples, entraxes

Sommaire
Introduction
Calculer un solivage à l’aide d’une abaque
1 Calcul des dimensions
2 Calcul des entraxes
Exemples d’abaques de solivage
Entraxes de solivage
Conclusion

Introduction

Le solivage est la charpente qui supporte le toit d’un bâtiment. Il est donc important de bien le calculer pour qu’il soit à la fois solide et esthétique. L’abaque de solivage permet de faire le calcul des entraxes et des portées des poutres. Il est donc très utile pour les charpentiers. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment utiliser un abaque de solivage et vous donner quelques exemples de calculs.

L’abaque de solivage est un outil très simple à utiliser. Il se compose de deux parties : la partie supérieure, qui représente les poutres, et la partie inférieure, qui représente les entraxes. Pour calculer la portée d’une poutre, il suffit de lire l’entraxe correspondant à sa section dans la partie inférieure de l’abaque. Pour calculer l’entraxe d’une poutre, il suffit de lire la portée correspondant à sa section dans la partie supérieure de l’abaque.

Voici quelques exemples de calculs :

Pour une poutre en bois de 12 cm de section, l’entraxe correspondant est de 2,40 m.

Pour une poutre en béton de 20 cm de section, l’entraxe correspondant est de 3,60 m.

Pour une poutre en acier de 30 cm de section, l’entraxe correspondant est de 4,80 m.

Pour une poutre en bois de 12 cm de section, la portée correspondante est de 1,20 m.

Pour une poutre en béton de 20 cm de section, la portée correspondante est de 2,00 m.

Pour une poutre en acier de 30 cm de section, la portée correspondante est de 2,40 m.

Calculer un solivage à l’aide d’une abaque

Le calcul d’un solivage est une étape importante dans la construction d’une maison. Il est nécessaire de calculer le nombre de poutres et de chevrons nécessaires pour soutenir le toit de la maison. Pour ce faire, on utilise une abaque solivage.

L’abaque solivage est un outil qui permet de calculer le nombre de poutres et de chevrons nécessaires pour soutenir le toit d’une maison. Il est composé de deux parties : une partie supérieure et une partie inférieure.

La partie supérieure de l’abaque solivage est divisée en deux colonnes. La première colonne indique le nombre de poutres nécessaires pour soutenir le toit d’une maison. La seconde colonne indique le nombre de chevrons nécessaires pour soutenir le toit d’une maison.

La partie inférieure de l’abaque solivage est divisée en trois colonnes. La première colonne indique la longueur de la poutre. La seconde colonne indique la largeur de la poutre. La troisième colonne indique l’épaisseur de la poutre.

Pour calculer le nombre de poutres et de chevrons nécessaires pour soutenir le toit d’une maison, il suffit de multiplier la longueur de la poutre par la largeur de la poutre puis par l’épaisseur de la poutre.

Voici quelques exemples de calculs de solivage à l’aide de l’abaque solivage :

Poutre de 2 mètres de long, 0,60 mètre de large et 0,30 mètre d’épaisseur : 2 x 0,60 x 0,30 = 0,36 mètre

Poutre de 3 mètres de long, 0,80 mètre de large et 0,40 mètre d’épaisseur : 3 x 0,80 x 0,40 = 0,96 mètre

Poutre de 4 mètres de long, 1,00 mètre de large et 0,50 mètre d’épaisseur : 4 x 1,00 x 0,50 = 2,00 mètres

1 Calcul des dimensions

1.1 Calcul des dimensions

Pour calculer les dimensions d’un solivage, il faut tenir compte de plusieurs facteurs :

– La hauteur sous plafond : c’est la hauteur disponible pour construire le solivage. Il faut la mesurer au plus près du sol, en prenant en compte les éventuels obstacles (poutres, gaines, etc.)

– La hauteur des murs : c’est la hauteur des murs sur lesquels le solivage sera fixé.

– La largeur des murs : c’est la largeur des murs sur lesquels le solivage sera fixé.

– L’épaisseur du solivage : c’est l’épaisseur du matériau qui sera utilisé pour construire le solivage.

– La charge admissible : c’est la charge maximale que le solivage peut supporter. Elle dépend du type de solivage, de la hauteur sous plafond, de la hauteur des murs, de la largeur des murs, de l’épaisseur du solivage et de la nature du sol.

Une fois ces différents facteurs pris en compte, il est possible de calculer les dimensions du solivage.

2 Calcul des entraxes

Le solivage est une méthode de construction qui consiste à assembler des poutres en bois sur les murs d’une maison. Cette méthode est très ancienne et a été utilisée dans de nombreux pays. Elle est encore utilisée aujourd’hui, surtout dans les pays où le bois est abondant.

Le solivage est très important pour la construction d’une maison, car il permet de transmettre les charges verticales aux poteaux et aux murs. Il est donc nécessaire de bien calculer les entraxes avant de commencer la construction.

Les entraxes sont les distances entre les poutres. Ils doivent être calculés en fonction de la hauteur des murs, de la largeur des poutres et du poids de la maison.

Pour calculer les entraxes, vous pouvez utiliser l’abaque solivage. Cet abaque est un outil très pratique qui permet de calculer rapidement les entraxes. Il est disponible gratuitement sur internet.

Voici quelques exemples de calculs d’entraxes avec l’abaque solivage :

Pour un mur de 2 mètres de haut et une poutre de 10 cm de large, l’entraxe doit être de 60 cm.

Pour un mur de 2,5 mètres de haut et une poutre de 12 cm de large, l’entraxe doit être de 80 cm.

Pour un mur de 3 mètres de haut et une poutre de 14 cm de large, l’entraxe doit être de 100 cm.

Pour un mur de 3,5 mètres de haut et une poutre de 16 cm de large, l’entraxe doit être de 120 cm.

Pour un mur de 4 mètres de haut et une poutre de 18 cm de large, l’entraxe doit être de 140 cm.

Exemples d’abaques de solivage

L’abaque solivage est un outil utilisé pour calculer les dimensions et les entraxes des solives d’un plancher. Il est composé de plusieurs lignes horizontales et verticales qui représentent les différentes dimensions des solives. Les lignes horizontales représentent les différentes hauteurs de solives, tandis que les lignes verticales représentent les différentes largeurs de solives. Les entraxes sont les espacements entre les solives.

Les abaques de solivage sont très utiles pour les charpentiers et les constructeurs, car ils leur permettent de calculer rapidement et facilement les dimensions et les entraxes des solives. Ils leur permettent également de vérifier si les solives sont conformes aux dimensions et aux entraxes prescrites par le code du bâtiment.

Voici quelques exemples d’abaques de solivage :

Abaque solivage pour une hauteur de plancher de 2,4 m :

Abaque solivage pour une hauteur de plancher de 3,0 m :

Abaque solivage pour une hauteur de plancher de 3,6 m :

Entraxes de solivage

Pour réaliser un solivage, il est important de connaître l’entraxe des solives, c’est-à-dire la distance entre les solives. Cet espace varie en fonction de l’épaisseur de la charpente, de la hauteur de la toiture, du type de toiture, du niveau d’isolation souhaité, etc.

L’entraxe des solives est calculé en fonction de plusieurs facteurs :

– La hauteur de la toiture : plus la toiture est haute, plus l’entraxe des solives doit être grand.

– L’épaisseur de la charpente : plus la charpente est épaisse, plus l’entraxe des solives doit être grand.

– Le type de toiture : certains types de toitures, comme les toitures en terrasse, nécessitent des solives plus espacées que d’autres.

– Le niveau d’isolation souhaité : plus l’isolation est importante, plus l’entraxe des solives doit être grand.

Pour calculer l’entraxe des solives, il existe plusieurs abaques qui prennent en compte tous ces facteurs. Vous pouvez également faire appel à un charpentier professionnel pour qu’il calcule l’entraxe des solives en fonction de votre projet.

Voici quelques exemples d’entraxes de solivage :

– Pour une toiture de 2 mètres de hauteur et une charpente de 8 cm d’épaisseur, l’entraxe des solives doit être d’au moins 60 cm.

– Pour une toiture de 3 mètres de hauteur et une charpente de 10 cm d’épaisseur, l’entraxe des solives doit être d’au moins 75 cm.

– Pour une toiture de 4 mètres de hauteur et une charpente de 12 cm d’épaisseur, l’entraxe des solives doit être d’au moins 90 cm.

Conclusion

L’abaque solivage permet de calculer l’entraxe idéal entre les solives d’un toit. Il est important de bien calculer cet entraxe pour garantir la solidité du toit.

Pour calculer l’entraxe idéal, il faut tenir compte de plusieurs facteurs, notamment la pente du toit, le type de toiture, le poids du toit et les conditions climatiques. Il est important de consulter un professionnel pour être sûr de calculer correctement l’entraxe idéal.

Voici quelques exemples d’entraxes idéaux pour différents types de toitures :

– Toiture à faible pente : entraxe de 60 cm
– Toiture à forte pente : entraxe de 80 cm
– Toiture en ardoise : entraxe de 100 cm
– Toiture en tuiles : entraxe de 120 cm

Les conditions climatiques jouent également un rôle important dans le calcul de l’entraxe idéal. En effet, les intempéries peuvent provoquer des déformations du toit, il est donc important de prendre en compte les conditions météorologiques du lieu où se situe le bâtiment.

En conclusion, l’abaque solivage permet de calculer l’entraxe idéal entre les solives d’un toit. Il est important de bien calculer cet entraxe pour garantir la solidité du toit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *