Fondations superficielles : types et réalisation

Sommaire
Fondations superficielles: définition
Types de fondations superficielles
Réalisation des fondations superficielles
Étapes préparatoires
Étapes de réalisation
Étapes de finition
Conclusion

Fondations superficielles: définition

Les fondations superficielles sont un type de fondation qui repose sur le sol de surface. Ce type de fondation est généralement utilisé pour les bâtiments légers tels que les maisons unifamiliales et les petits bâtiments commerciaux. Les fondations superficielles peuvent être de différents types, notamment les fondations superficielles pleines, les semelles filantes et les semelles isolées.

Les fondations superficielles pleines sont les plus simples et les plus courantes. Elles sont généralement constituées d’un long tuyau en béton ou en acier rempli de béton. Le béton est coulé autour du tuyau, puis le tuyau est retiré une fois le béton durci. Les fondations superficielles pleines sont généralement utilisées pour les bâtiments légers tels que les maisons unifamiliales et les petits bâtiments commerciaux.

Les semelles filantes sont un type de fondation superficielle plus complexe. Elles sont généralement constituées d’une semelle en béton ou en acier coulée autour d’un tuyau en acier. Le tuyau est relié à un ancrage en béton ou en acier enterré dans le sol. Les semelles filantes sont généralement utilisées pour les bâtiments plus lourds tels que les grands bâtiments commerciaux et les immeubles.

Les semelles isolées sont un type de fondation superficielle très complexe. Elles sont généralement constituées d’une semelle en béton ou en acier coulée autour d’un tuyau en acier. Le tuyau est relié à un ancrage en béton ou en acier enterré dans le sol. Les semelles isolées sont généralement utilisées pour les bâtiments les plus lourds tels que les gratte-ciels.

Types de fondations superficielles

Il existe différents types de fondations superficielles, adaptés aux différents types de sols et aux différentes charges à supporter.

Les fondations superficielles les plus courantes sont les fondations superficielles pleines, les semelles filantes et les radiers.

Les fondations superficielles pleines sont des fondations qui prennent toute la surface du sol. Elles sont réalisées en béton armé et sont coulées directement sur le sol.

Les semelles filantes sont des fondations qui prennent une partie seulement de la surface du sol. Elles sont réalisées en béton armé et sont coulées directement sur le sol.

Les radiers sont des fondations qui prennent une partie seulement de la surface du sol. Ils sont réalisés en béton armé et sont coulés directement sur le sol.

Réalisation des fondations superficielles

Les fondations superficielles représentent la première étape de la construction d’un bâtiment. Il est important de bien les réaliser pour assurer la solidité et la pérennité de l’ouvrage.

Il existe plusieurs types de fondations superficielles, chacune adaptée à une situation particulière :

– Les fondations superficielles pleines sont les plus courantes. Elles consistent en une plate-forme de béton armé sur laquelle repose la construction.

– Les fondations superficielles creuses sont utilisées lorsque le sol est peu stable ou lorsque la construction est de grande hauteur. Elles se composent d’un coffrage de béton armé dans lequel est coulé un béton de remplissage.

– Les fondations sur pieux sont utilisées lorsque le sol est très instable ou lorsque la construction est très lourde. Elles consistent en une series de pieux en béton armé plantés dans le sol à des profondeurs variables. La construction est ensuite fixée à ces pieux.

La réalisation d’une fondation superficielle nécessite plusieurs étapes :

– La première étape consiste à déterminer les dimensions et le profil de la plate-forme de béton armé.

– La seconde étape consiste à préparer le sol. Cela consiste généralement à le niveler et à le compacter.

– La troisième étape consiste à installer le coffrage de béton armé.

– La quatrième étape consiste à couler le béton de remplissage.

– La cinquième étape consiste à retirer le coffrage de béton armé une fois le béton de remplissage durci.

– La sixième étape consiste à fixer la construction à la plate-forme de béton armé.

Étapes préparatoires

Les fondations superficielles sont courantes dans les bâtiments résidentiels et commerciaux. Les fondations superficielles consistent en une plate-forme en béton sur laquelle repose le bâtiment. Les fondations superficielles peuvent être de trois types : les plateformes en béton, les semelles filantes et les semelles de poteaux.

Les plateformes en béton sont le type de fondation superficielle le plus courant. Elles sont constituées d’une dalle de béton sur laquelle repose le bâtiment. La dalle de béton est coulée sur une couche de gravier et de sable. Les plateformes en béton doivent être construites par un ingénieur ou un expert en construction.

Les semelles filantes sont constituées d’un tuyau en béton ou en métal enfoui dans le sol. Le tuyau est ancré à la dalle de béton et au sol avec des anneaux en béton ou des câbles métalliques. Les semelles filantes sont généralement utilisées dans les bâtiments à plusieurs étages pour répartir le poids du bâtiment sur de grandes surfaces.

Les semelles de poteaux sont constituées d’une dalle de béton sur laquelle reposent des poteaux en béton ou en métal. Les semelles de poteaux sont généralement utilisées dans les bâtiments à plusieurs étages pour répartir le poids du bâtiment sur de grandes surfaces.

Étapes de réalisation

Les fondations superficielles sont les plus courantes et les moins chères à construire. Elles conviennent à la plupart des maisons et des bâtiments commerciaux.

Il existe deux types de fondations superficielles : les fondations en béton et les fondations en gravier. Les fondations en béton sont les plus solides et les plus durables, mais elles sont aussi les plus chères. Les fondations en gravier sont moins solides et moins durables, mais elles sont moins chères à construire.

Voici les étapes à suivre pour construire une fondation superficielle en béton :

1. Déterminez la zone à couvrir. La zone à couvrir doit être suffisamment large pour accueillir la maison ou le bâtiment que vous souhaitez construire.

2. Creusez un trou de fondation. Le trou de fondation doit être assez profond pour que la fondation soit stable.

3. Mettez du béton dans le trou. Le béton doit être mélangé avec de l’eau pour qu’il soit suffisamment liquide pour être facilement coulé dans le trou.

4. Coulez le béton dans le trou. Utilisez une pompe à béton ou un seau pour couler le béton dans le trou.

5. Laissez le béton sécher. Le béton doit sécher pendant au moins 24 heures avant d’être utilisé.

Étapes de finition

1. Préparation du sol

Avant de commencer la construction de votre fondation superficielle, il est important de bien préparer le sol. Cela permettra de garantir une bonne adhérence de la fondation au sol et une meilleure longévité.

Pour préparer le sol, il faut tout d’abord le niveler. Ensuite, il faut le compacteur afin de tasser les sols meubles et les rendre plus fermes. Enfin, il faut appliquer une couche de sable fin sur le sol pour faciliter la pose de la fondation.

2. Pose de la fondation

Une fois le sol préparé, vous pouvez commencer la pose de la fondation. Il existe plusieurs types de fondations superficielles, mais les plus courantes sont les fondations à semelle filante et les fondations tournantes.

Pour poser une fondation à semelle filante, il faut d’abord tracer un trait de niveau sur le sol. Ensuite, il faut déterminer la hauteur de la fondation en fonction de la hauteur du mur à construire. Une fois la hauteur déterminée, il faut creuser un trou de la même hauteur que la fondation.

Pour poser une fondation tournante, il faut d’abord tracer un cercle sur le sol. Ensuite, il faut déterminer la hauteur de la fondation en fonction de la hauteur du mur à construire. Une fois la hauteur déterminée, il faut creuser un trou de la même hauteur que la fondation.

3. Construction du mur

Une fois la fondation posée, vous pouvez commencer la construction du mur. Il existe plusieurs types de murs, mais les plus courants sont les murs en briques et les murs en parpaings.

Pour construire un mur en briques, il faut d’abord préparer les briques en les enduisant de mortier. Ensuite, il faut les disposer sur le sol selon le dessin du mur. Une fois toutes les briques posées, il faut les laisser sécher pendant 24 heures.

Pour construire un mur en parpaings, il faut d’abord préparer les parpaings en les enduisant de mortier. Ensuite, il faut les disposer sur le sol selon le dessin du mur. Une fois tous les parpaings posés, il faut les laisser sécher pendant 24 heures.

Conclusion

Il existe différents types de fondations superficielles, chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. La fondation superficielle la plus courante est la semelle filante, qui est généralement utilisée pour les bâtiments à faible hauteur. Les autres types de fondations superficielles comprennent les semelles de puits, les semelles de plaque et les fondations sur pieux.

La réalisation d’une fondation superficielle est relativement simple et ne nécessite pas de matériaux coûteux. La première étape consiste à déterminer la nature du sol et à sélectionner le type de fondation approprié. Ensuite, les dimensions de la fondation doivent être calculées en fonction de la charge à supporter. Une fois que les dimensions sont déterminées, la zone doit être excavée et les semelles doivent être coulées.

Les fondations superficielles sont généralement considérées comme étant moins coûteuses et plus faciles à réaliser que les fondations profondes. Cependant, elles ne sont pas toujours aussi stables et ne peuvent pas toujours supporter les mêmes charges. En général, les fondations superficielles conviennent aux bâtiments à faible hauteur et aux structures légères, tandis que les fondations profondes sont nécessaires pour les bâtiments plus importants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *